Pardon pour tout

Il avait besoin de mon amour.

J’avais besoin que l’on m’aime, car j’étais incapable de le faire par moi-même.

Il voulait ma sincérité mais je n’ai pu que lui offrir mes plus beaux faux-semblants.

Il me voulait et était prêt à retourner la terre entière pour un simple sourire de ma part.

J’avais besoin de lui, pour faire taire les voix dans ma tête qui me criaient que personne ne pourrait m’aimer.

Il me prouvait qu’il m’aimait, mais je n’éprouvais que de l’affection pour lui.

Il me disait qu’il m’aimait avec une telle sincérité, que j’avais fini par trouver ‘anormal’ le fait que je ne puisse pas ressentir pour lui, les mêmes sentiments.

Je lui répétais que je voulais y aller doucement, dut à un profond handicap émotionnel qui m’empêchait de m’ouvrir pleinement aux autres.

Il me répondait qu’il attendrait le temps nécessaire, que j’en valais la peine. Intérieurement, je le maudissais de m’aimer autant.

Il m’aimait mais je l’affectionnais.

Mettant de coté ma peur d’être seule, j’ai finis par le laisser partir. Il en a souffert et je me suis détestée pour cela.

Je m’en voulais de l’avoir laissé m’aimer, mais pas de l’avoir quitté.

Peut-être qu’un jour, je trouverais le courage de lui demander pardon. De lui dire qu’il avait été parfait et que c’est moi qui n’étais pas prête à recevoir autant d’amour.

Je lui dirais que je manquais cruellement de confiance en moi et que la simple idée qu’une personne puisse m’aimer me paraissait complètement absurde.

Je lui dirais que j’étais bien trop immature pour me rendre compte que, ce que je faisais n’était pas juste.

Un jour, je lui demanderais pardon.

Pardon pour tout.

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.