Paix

0
3

Mon esprit s’évade, je ne sais plus où je suis. Mes pensées divaguent, pensant à tout et n’importe quoi. Elles défilent au gré du vent caressant mes cheveux, au gré de cette journée qui commence ou s’achève. Je n’arrive pas à savoir où je suis, petit à petit je n’arrive plus à penser, je bois au plaisir de me faire plaisir.
Mon corps est en repos, il ne bouge plus, il s’exerce à ne pas écouter mon cerveau. Ou ma raison. Que dit-elle, je ne veux pas savoir. Mes doigts sont en éventail, je ne sais plus si nous sommes hier, aujourd’hui ou demain. Est-ce le matin, l’après midi ou le soir ? Toutes mes parties s’efforcent à reconnaître qu’il a droit à du repos, ces derniers jours étaient long, ces prochains jours le seront encore plus. Pourquoi ? Je ne sais pas, je ne veux pas savoir. Plus rien ne commande mon corps, est-ce que j’ai réussi à disparaître alors ? Mes yeux fermés, j’ai sûrement atteint l’espace, le cosmos, ou rien du tout. J’aime cette sensation, je ne veux pas revenir à une autre réalité, qui me rappelle que rien est terminé, que tout doit être un perpétuel recommencement. Je ne veux pas savoir si demain sera difficile ou non, si tout ce que je fais doit être mauvais. Je veux seulement être là, rester où personne n’est encore allée.
J’entends des klaxons, pourquoi des klaxons, les bruits se font de plus en plus forts, d’où viennent-ils, je ne sais pas.
Pourquoi autant de bruits alors que je n’arrive pas à déterminer où je suis. Un crie me sort de mon inertie. C’est lui. Je dois partir.

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.