#RTM | Milly D

1

Mes déambulations nocturnes sur internet m’ont amenée jusqu’à notre portrait du jour. Milène Paul, plus connue sous le pseudo de Milly fait partie de ces antillaises qui ont réussit à se faire une place sur youtube.

Celle qui conclue toutes ses vidéos en distribuant de « gro bo siwo » à ceux qui la regardent a créé il y a déjà de cela 7 ans « milly d »  une chaîne qui traite à la fois de cheveux, de beauté et depuis peu de développement personnel.

En ce début d’année, la jeune guadeloupéenne se lance dans une nouvelle aventure et décide de développer « oui dream up » une communauté autour de l’échange, de l’entraide et du développement personnel au féminin.

Depuis déjà un mois, elle échange avec humour et générosité avec tout ceux qui ont décidé de la suivre dans cette nouvelle aventure au travers de lives sur facebook mais aussi autour de « hello 2017 » un petit guide pour démarrer l’année sur les chapeaux de roues.

Heureuse de partager, Milène a accepté de parler de son parcours.

reines-des-temps-modernes-beau-afro-afrique-histoire-poesie-livre-litterature-africaine-blog-milly-dream-up-but-semaine-mylene-dahomey-bloggeuse-youtubeuse

Odile – Pour ceux qui ne te connaissent pas encore, pourrais-tu te présenter ? Que fais-tu dans la vie ?

Milly – Bonjour à toutes les Reines des Temps Modernes qui lisent ces lignes. Avant de commencer je tiens déjà à vous souhaiter une excellente année 2017 remplie de belles découvertes.

Maintenant, à moi. Je réponds au pseudonyme de Milly, et j’aime l’ile sur laquelle je vis et ai pris naissance : la Guadeloupe. J’aime plein de choses (danse, musique, écriture, DIY, cuisine, etc.). Disons que j’ai peu de temps pour m’ennuyer, entre mon travail qui mêle business et export, mes activités personnelles, (YouTube en occupe une grande partie). J’ai peu de temps pour l’ennui, mais je trouve mon équilibre dans les moments de qualité avec ceux que j’aime.

Odile – Pourrais-tu nous parler un petit peu de ton parcours sur YouTube ? Quand y es-tu arrivée et pourquoi ?

Milly – Ah oui, YouTube ! C’est un peu quelque chose qui a commencé par hasard. A cette époque j’avais mes premières locks et je recherchais souvent des astuces (soins, coiffure, etc.) sur le net. YouTube, c’était une mine d’informations pour moi ! Mais presque toutes les vidéos étaient en anglais… Du coup, je me suis dis « hey ! Tu parles français, tu as des locks, une caméra et internet. Fais des vidéos ! ». Je me suis lancée en janvier 2010. Au début c’était très axé locks, puis au fur et à mesure j’ai partagé ma personnalité, juste moi, Milly. And the rest is history !

Odile – Tu expliques dans l’une de tes vidéos que tu as eu du mal à assumer le fait de faire des vidéos sur YouTube. Qu’en est-il aujourd’hui ? Quelle est la réaction de ton entourage ?

Milly – Oui ! C’est vrai. Les choses ont pas mal changé depuis. Même si ce n’est pas la première chose que je dis quand je rencontre quelqu’un(e) ou même à mes proches. Ce n’est plus mon petit secret. Mais à l’époque, je manquais encore de confiance en moi, et j’accordais bien trop d’importance à l’avis des gens. Aujourd’hui, j’assume. C’est eux qui me découvrent sur le net ou qui me parlent des vidéos ! Je fais pleinement ce que j’aime et ça me plait.

Odile – Tu as décidé depuis environ un an de donner un nouveau tournant à « Milly D » en proposant des vidéos autour du développement personnel.  Notamment avec tes  vidéos « But de semaine ». Pourquoi ?

Milly – Je ne voulais plus être dans une boîte de YouTubeuse locks (puisque je les avais démonté à l’époque). Et même si la beauté reste quelque chose qui m’intéresse, je ne voulais pas être cantonnée à cela. Généralement, je suis la copine qui conseille, qui écoute et qui aide. C’est quelque chose que je fais naturellement. Mais là, honnêtement, les « BUT de semaine » sont arrivés parce que j’en avais besoin. Quand je les ai commencés, j’avais moi-même besoin de motivation. Je savais que je n’étais pas la seule dans le cas, alors j’ai pensé à les partager via YouTube. Pour moi, même dans les moments difficiles, on peut apprendre et parfois même donner et partager… C’est ce que j’ai voulu faire.

Odile – Tu es à l’initiative de « oui dream up » une communauté autour du développement personnel au féminin.  Aider les autres et en particulier les femmes à  se trouver semble être une véritable passion chez toi ? D’où cela te vient-il ?

Milly – C’est bien ça. Oui Dream Up est un peu la suite de ce que j’ai commencé avec les BUT de semaine. Je voyais les commentaires positifs après chaque vidéo. Je me suis dit qu’on ne pouvait pas être les seules à vouloir être et faire mieux dans nos vies… Je crois fermement que la beauté extérieure n’est rien si on ne sent pas belle à l’intérieur. Je suis positive (OUI) qu’on peut rêver, s’encourager, travailler et réussir nos rêves ensemble (WE – « nous » en anglais). C’est comme ça que je vois notre communauté « Oui Dream Up ».

reines-des-temps-modernes-beau-afro-afrique-histoire-poesie-livre-litterature-africaine-blog-milly-dream-up-but-semaine-mylene-dahomey-youtubeuse-motivation

Odile – Quelle est ta vision de l’entraide au féminin ? Penses-tu que cela manque dans la société antillaise ?

Milly – Euh, ma vision… Si je parle de ce que je veux, ce serait une vraie communauté en mode #yesWeCan qui montre que c’est possible. Qu’on peut faire ensemble et se nourrir de nos expériences personnelles pour en créer de plus grandes de façon collective. C’est un peu cette vision qui nourrit Oui Dream Up.

Maintenant, si je parle de ce que je vois dans la société antillaise, je dirais qu’il y a encore du travail. On peut arriver à une meilleure entraide au féminin. Pour y parvenir, je pense que les ouvrages tels que Reines des Temps Modernes sont salutaires pour nous aider à voir que nous sommes toutes uniques, capables et belles. Quand tu comprends que tu n’es ni au-dessus, ni en-dessous d’une autre femme, la compétition n’a pas lieu d’être. Tu sais juste qui tu es, et au final la compétition se passe à l’intérieur de toi, parce que tu es décidée à être et à faire mieux.

Odile – Qu’est ce qui te plait le plus dans ce que tu fais?

Milly – C’est la diversité et les découvertes. Quand je parle de découvertes, ce sont tant les expériences que les personnalités de mes « copines » sur Milly D qui sont un peu partout sur le globe. Il y en a que j’ai pu rencontré et qui ont une place toute particulière dans mon cœur. Disons que même si j’aime mes habitudes, quand il s’agit de mon travail ou des activités que je fais, je n’aime pas faire les mêmes choses. J’aime être surprise, avoir des défis, les relever, apprendre, vaincre mes craintes et surtout partager. Je parle tant de recettes de cuisine, que de soin pour la peau, ou de ma foi. Je veux être vrai. Pour moi, c’est beau, et ça n’a pas de prix.

Odile – Tu as proposé 5 jours de live sur Facebook pour proposer à celles et ceux qui te suivent sur YouTube mais aussi via “oui dream up” de préparer leur année 2017. Tu as également proposé un guide en téléchargement gratuit « Hello 2017 » toujours pour préparer la nouvelle année.  A quoi peuvent s’attendre les membres de la team “oui dream up”  dans les mois à venir ?

Milly – Du mieux J. Je réfléchis à bien des choses. Je n’ai pas encore bien finalisé le calendrier de l’année. Sur YouTube, il y aura encore plus de vidéos. Les BUT de semaine, les Locks & Live vont continuer, sans oublier le côté beauté et lifestyle. Sur Oui Dream Up, wow ! Il y aura du nouveau avec des articles, des défis, portraits de « Dreameuses ». On va aussi garder la dynamique du live sur YouTube et Facebook. De plus, les packs « Oui Dream Up » seront bientôt disponibles sur www.millyd.com, tout comme les ateliers qui auront lieu en Guadeloupe, fin janvier –  début février et les accompagnements individuels.

Odile – Compte tenu de ton emploi et de tes nombreuses casquettes (blogueuse, présidente de l’association reine et sens, youtubeuse, fondatrice de oui dream up)  comment parviens–tu à tout gérer ? Comment t’organises–tu pour réaliser tes vidéos, écrire tes articles ? Préparer tes tutos ?

Milly – Rien qu’à te lire, ça fait beaucoup. C’est vrai. J’aime ce que je fais, mais on dépense beaucoup d’énergie. C’est une organisation et surtout, il faut être soutenue. J’ai la chance d’avoir un mari en or qui me soutient énormément. Parfois, ce sont des nuits blanches, des sacrifices pour voir nos rêves se réaliser. Ces dernières années j’ai dû faire des choix, établir des priorités et réduire voire momentanément arrêter certaines activités qu’il me tarde de reprendre. Je ne suis pas superwoman, et je ne veux pas l’être, je veux juste être heureuse et cultiver une vie qui ne s’éloigne pas de mon essentiel : l’Amour de Dieu, de mon époux, de mes proches et ma santé…

Odile – Celles et ceux qui te suivent depuis longtemps savent que l’écriture fait également partie de tes passions. Penses–tu relancer « reine et sens » cet espace sur Facebook dans lequel tu partageais des réflexions sur tout ce qui concerne la femme de près ou de loin ?

Milly – Yes ! Ca fait partie des choses dont je parlais un peu plus tôt que je n’ai pas pu gérer de façon prioritaires ces derniers temps. Ils vont revenir sous une toute autre forme, à travers les articles « Oui Dream Up ». J’ai beaucoup de choses à partager. Mon silence m’a aussi permis de grandir et de mûrir. Je pense que les filles apprécieront.

Odile – Il y a t-il des femmes dont le parcours t’inspire et qui t’ont plus ou moins guidé sur ton propre chemin ?

Milly – Je puise mon inspiration de beaucoup de personnes, connues et moins connues, car nous avons toutes une histoire qui peut encourager quelqu’un. Le courage, la créativité, l’endurance, la résilience et le pardon (pour soi-même et les autres) sont des choses qui sont essentielles et qui me nourrissent.

Je ne recherche pas la perfection, ce qui m’aide, c’est surtout l’humanité et le parcours. Peu m’importe l’histoire, l’époque, l’âge et la vie. Ma grand-mère et ma mère représentent ce type de modèles pour moi. Ruth et Esther (Bible), la mûlatresse solitude, Shawnda Patterson (Bronzegoddeess01 sur YouTube), Myleik Teele (Fondatrice de Curlbox), Lisa NIchols, Marie Forleo, Courtney Sanders (Think and Grown Chick), Rosetta Thurman (Happy Black Woman), etc.

Odile –  Compte  tenu de ton parcours quel message aurais-tu pour les jeunes femmes originaires des Antilles ou d’ailleurs ?

Milly – Oui, Dream up !  J’aurais souhaité qu’elle soit convaincue d’une chose, et ceci quelque soit leur parcours, leur vie, leur erreurs ou leur âge, elle peut aspirer, rêver, vivre une vie meilleure et être épanouie. S’aimer et aimer en retour. La vie parfaite n’existe pas, mais si tu veux la parfaire, tu le peux. Ta volonté est la base du changement. Ce n’est pas toujours facile, mais c’est beau à faire.

Je t’invite à nous rejoindre sur Milly et Oui Dream Up sur Facebook, tu peux également me contacter à l’adresse suivante : hello@millyd.com.

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici