5 web-séries créées par des femmes issues de la communauté afro !

0
10

Dernièrement, on vous parlait de nos coups de coeur en termes de web-séries badass et féministes. Cependant, les réalisatrices que nous vous présentions venaient essentiellement des US ou du monde anglo-saxon. Du côté de l’Afrique aussi, il s’en passe des choses et il s’en crée des projets. Depuis quelques années, les créatifs africains ne cessent de créer de plus en plus de web-séries et  de proposer des contenus de qualité pour la diaspora. On vous propose de découvrir notre top 5 des web-séries drôles et réfléchies développées par des femmes issues de la communauté afro qui méritent clairement d’être regardées. C’est parti !

  1. An African City 

Créé par l’écrivaine/productrice/réalisatrice/entrepreneuse ghanéenne Nicole Amarteifio, “An African City” est une web-série qui suit le parcours de cinq femmes africaines qui décident de retourner sur le continent après avoir résidé aux États-Unis. On découvre les personnages de Nana Yaa, Sade, Ngozi, Makena et Zainab et leurs expériences respectives à leur retour sur Accra.

Une série qui rappelle notamment Sex and The City car elle relate la vie de femmes modernes à la recherche de l’amour, du succès et du bonheur. Cependant, “An African City” nous offre ici un regard neuf sur l’Afrique que l’on n’a pas l’habitude de voir dans les médias et productions traditionnelles.

Toute la saison 1 est toujours disponible sur Youtube :

2. Women on Sex 

Mmabatho Montsho, actrice et réalisatre basée à Johannesburg, a développé une web-série en 10 épisodes qui tourne autour du sexe et de la femme sud-africaine. “Women On Sex” présente des interviews incroyablement sincères de médecins, pasteurs, personnalités de la télévision et de la radio, et également des femmes de tous les jours.

La série aborde des sujets tels que la virginité, l’émancipation du vagin et le fameux faux orgasme.

Vous pouvez découvrir les épisodes de la série sur leur chaîne Youtube.

3. Polyglot 

L’artiste visuelle et cinéaste Germano-Rwandaise, Amelia Umuhire partage les expériences de jeunes créatifs de couleur à Berlin dans la web-série Polyglot. Bien que Polyglot soit une série fictive, l’histoire n’est pas très éloigné de la vie des soeurs Umuhire qui sont également polyglotte – parlant couramment l’allemand, l’anglais, le français et le kinyarwanda.

Avec une cinématographie digne du grand écran et une magnifique bande sonore, Polyglot fait une belle lettre d’amour aux réfugiés qui trouvent un réconfort dans la créativité.

4. Pretty

Créée par la blogueuse et cinéaste nigériane-américain Antonia Opiah, Pretty est une web-série qui propose de suivre, d’une ville à l’autre, des femmes noires en leur posant  la fameuse question « Qu’est-ce qui est beau ?”

La web-série nous emmène à Paris, Milan, Londres, et même Tel-Aviv. « Pretty » questionne les femmes sur leur standard de beauté. Qu’est-ce qui les rend belle ? Comment leur cheveux leur permet-il de s’accepter et de s’aimer dans des pays où la beauté est encore trop “européocentré” ? . “Pretty” défie ces idéaux en mettant en vedette et en célébrant des femmes qui brisent les codes.

Une série produite par la plateforme Un-ruly.

5. Who do you think you are ? 

“Who do you think you are » est une web-série créée par la réalisatrice sud-africaine Sithasolwazi Kentane. La série pose cette question à ses téléspectateurs et à ses invités. Avec tout ce que nous ingurgitons via les réseaux sociaux et un espace globalisé,  qui pensez-vous être en dehors de tout cela? Qui pensez-vous  être dans l’espace partagé? Cette web-série propose à chaque téléspectateur de découvrir la vérité sur lui-même à travers l’introspection qui selon la réalisatrice aide à écouter son cœur et permet d’avoir une position forte dans l’arène publique.

Les premiers épisodes sont disponibles sur la chaine Vimeo de la réalisatrice.

 

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.