Nina Simone le chantait, Yara Shahidi l’incarne : être jeune talentueuse et noire. La tête bien faite, souriante, un brin fashionista et entièrement engagée : à dix-huit ans, la jeune Yara Shahidi a tout pour nous charmer. C’est avant tout pour son rôle de Zoey Johnson dans Black-ish, diffusé sur ABC et disponible sur Netflix, que nous la connaissons. Elle y incarne l’ainée d’une fratrie dont le père, Andre Johnson (Anthony Anderson) est obsédé par l’idée d’inculquer à ses enfants un intérêt pour la culture afro américaine. C’est sous la direction bienveillante de Kenya Barris –le créatif derrière Black-ish– qu’elle continue d’incarner la jeune adulte dans le spinnoff qui lui est consacré : Grown-ish. Aujourd’hui on vous propose de découvrir le portrait de Yara qui est sans l’ombre d’un doute une reine des temps modernes.

Elle est tombée dedans quand elle était petite…

Yara nait dans une famille de créatifs. Sa mère, Keri Salter, est actrice pour des spots publicitaires alors que son père, Afshin Shahidi, est cinéaste et photographe officiel du regretté Prince entre 2002 et 2011. Rien que ça ! Dès son plus jeune âge, Yara est placée devant l’objectif. Elle n’est encore un bébé de six semaine lorsqu’elle pose pour sa première campagne publicitaire, à neuf ans elle joue au côté d’Eddy Murphy pour Dans ses rêves (Imagine That). Pourtant Yara reconnais que sa carrière d’actrice est une suite d’heureux hasards. Enfant, entre deux castings pour la télévision, Yara sait déjà qu’elle a aussi sa place sur les bancs de l’école. Dans une interview donnée à Vogue, Yara avoue que l’école est l’une des rares choses qu’elle a réellement planifié depuis le départ. Lorsqu’elle arrive sur le plateau de Black-ish à seulement 14 ans, Yara étudie avec l’aide de ses tuteurs, elle est inscrite au collège où elle se rend lorsqu’elle n’est pas en tournage et participe à un groupe de débat. Des activités qui l’aide à garder les pieds sur terre. Mais ce n’est pas tout. Parce que Yara est aussi une activiste.

Yara du haut de ses sept ans portant le badge "change maker" ("faiseuse de changement")

« I will vote »

En février dernier Yara a fêté ses 18 ans sous le thème de l’engagement civique. Et parce qu’elle fait rarement les choses à moitié, la jeune femme portait un t-shirt avec comme imprimer une citation de son auteur favori, James Baldwin. Ses invités, parmi lesquels ses co-stars dans le petit écran et la jeunesse hollywoodienne portent des badges « I will vote » (« J’irai voter »). Dès qu’elle en a l’occasion Yara s’exprime sur l’importance de la diversité à l’ONU, elle n’hésite pas à utiliser ses réseaux sociaux pour parler d’égalité social et des genres. Avec Anne Tisch, elle est co-fondatrice d’un club de jeune fille en partenariat avec la Young Women’s Leadership School qui fait se rassembles la jeunesse new-yorkaise autour de questions politiques. Sur son compte instagram, Yara poste une photo d’elle à seulement sept ans vêtue d’une blouse blanche et d’un petit cardigan rose épinglé d’un badge sur lequel on peut lire « change maker » (littéralement « faiseuse de changement »).

En parlant de cardigan…

voici une raison de plus pour laquelle on admire mademoiselle Shahidi et son sens de la mode. De toutes évidences Yara est aussi une belle plante et lorsqu’elle incarne Zoey impossible de passer à côté de sa garde robe. Chaque épisode de Grown-ish est un défilé de pièces de créateurs associés à une paire de basquets intemporelle, de robes et de vestes à nous faire mourir d’envie. Le personnage de Zoey est elle-même fashion addict et décroche son stage de rêve chez Teen Vogue. Dans la vraie vie Yara est assistée par Jason Bolden, son styliste mais aussi celui d’Ana Duverney (la réalisatrice de 13th), Taraji P. Henson (qui incarne la charismatique Cookie dans Empire) et Amy Sherald (portraitiste officielle de Michel Obama), pour ne citer que ces brillantes reines des temps modernes.

Yara en compagnie du styliste Jason Bolden

À la télé comme dans la vraie vie.

Enfin si on admire autant Yara c’est aussi pour son rôle de Zoey. Un personnage qui lui colle à la peau puisque Zoey comme Yara sont les ainées de leurs fratries et l’une comme l’autre ont fait leur entrée à l’Université cette année. Yara a été reçue dans la prestigieuse université de Harvard et précise en plaisantant, dans une interview données à The Influencer, qu’elle ne commettrait pas les mêmes erreurs que son alter ego Zoey Johnson. Pourtant nous nous revoyons toutes un peu dans ce passage fatidique entre l’adolescence et l’âge de raison, commettre les mêmes erreurs de jugement et trouver du réconfort grâce à la bienveillance de notre dream-team ou dans les bras affectueux de notre famille. Quoiqu’il en soit, dans la vraie vie comme à l’écran Yara incarne une jeune adulte au sourire iridescent dont on a pas fini d’entendre parler. Alors que la première saison de Grown-ish touche à sa fin, une deuxième est déjà prévue pour l’année prochaine sur la plateforme Freeform. On l’attend avec impatience !

Photo tirées du compte instagram @yarashahidi

* “Être jeune noire et talentueuse”

Contributrice

ValerieLa
ValerieLa
Valérie, 26 ans, je suis accro à Instagram et je ne me soigne pas. J'ai décroché mon master en histoire de l'art entre deux hashtags. Je ne m'ennuie jamais : je dessine.

Inscrivez-vousgratuitement à notre Sweetletter !

Le meilleur de Reines Des Temps Modernes dans votre boîte mail !

Ton inscription a bien été prise en compte ! À très vite dans ta boîte mail !

Pin It on Pinterest

X