J’ai récemment découvert Ava Duvernay productrice, réalisatrice afro-américaine de films indépendants.

Elle a notamment réalisé Selma avec dans le rôle principal David Oyelowo qui retrace la célèbre lutte de Martin Luther King pour le droit de vote de l’ensemble des citoyens. Lutte qui s’est achevée par la marche de la ville de Selma jusqu’à Montgomery en Alabama.

Revenons-en à The 13th (titre qui fait référence au 13ème amendement de la Constitution des Etats-Unis qui libère les esclaves).

A travers ce documentaire, Ava Duvernay souhaitait explorer l’incarcération de masse aux Etats-Unis : c’est son point de départ puis de fil en aiguille elle s’est dit que pour expliquer la situation actuelle il fallait comme bien souvent faire la corrélation avec le passé.

Compton point de départ

Dans un entretien avec Oprah Winfrey également disponible sur Netflix, Ava explique que l’idée de ce documentaire vient de ses rapports avec la police. Elle explique qu’à Compton elle ne se sentait pas en sécurité avec la police. La productrice raconte notamment une anecdote : son père se fait plaquer violemment au sol par des policiers dans son propre jardin car ces derniers cherchaient un homme en fuite. Cet épisode marque profondément Ava, alors quand Netlfix lui propose de faire un documentaire elle sait qu’il tournera autour de l’incarcération de masse aux Etats-Unis et des rapports citoyens-police.

Les systèmes cycliques de contrôle des afro-américains

Pour ce reportage qui dure 100 minutes, Ava Duvernay a interrogé des experts : des avocats, des activistes, des hommes politiques (40% de conservateurs, il est important de le préciser car grâce à cette diversité politique nous avons une vision globale et non pas un seul son de cloche), on retrouve également dans le documentaire la grande Angela Davis qui a fait de l’abolition des prisons dans leurs formes actuelles le combat de sa vie.

 

 

Ces experts sont réunis par Ava Duvernay pour expliquer le système d’incarcération de masse aux Etats-Unis : comment et pourquoi dans ce pays 2, 3 millions d’individus sont incarcérés, pourquoi la majorité sont pauvres, noirs , métisses, comment et pourquoi 97% des personnes actuellement emprisonnées aux Etats-Unis n’ont pas eu de procès, le candidat républicain à la présidentielle de 2012 Newt Gingrich explique comment le traitement différencié : peines de prisons moins lourdes pour les consommateurs de cocaïne qui sont généralement blancs alors que les personnes consommant du crack sont généralement noires , a mis une pression énorme sur la communauté noire et a violé le principe de justice.

Pour la première fois, est expliqué de manière directe le lien entre l’esclavage et le système d’incarcération de masse aux Etats-Unis. Les experts expliquent comment les afro-américains ont constamment été contrôlés par des systèmes de contrôle racial et social : l’esclavage puis le travail forcé des détenus puis le système Jim Crow et aujourd’hui le système d’incarcération de masse. On comprend comment les systèmes de domination se sont réinventés en fonction de l’époque, des nouvelles règles, de l’environnement national/international pour continuer à tenir et avoir entre autres de la main-d’œuvre à exploiter.

Tout cela est très complexe et Ava Duvernay réussit à travers son documentaire à expliquer ces systèmes de domination au grand public.

Voilà je résume rapidement le documentaire, si vous avez Netflix foncez le regarder.

Saffï

Contributrice

SaffÏ D
SaffÏ D
Cadre au sein d'une collectivité, j'ai également un blog où j'aborde , la beauté, mon expérience
de noire au bureau. Retrouvez mon univers : https://saffipeuhl.blogspot.fr/

Inscrivez-vousgratuitement à notre Sweetletter !

Le meilleur de Reines Des Temps Modernes dans votre boîte mail !

Ton inscription a bien été prise en compte ! À très vite dans ta boîte mail !

Pin It on Pinterest

X