Tenter le lâcher prise pour aller mieux ?

0
0
  1. Pour tout individu il est difficile d’évoluer dans cette société. Que ce soit au travail, à la maison, dans son cercle amical, on subit des agressions plus ou moins importantes, on doit faire face aux critiques, aux désillusions, aux attaques.

A toutes ces choses, s’ajoute pour les personnes racisées le racisme, la discrimination, le rejet et pour les femmes racisées le sexisme !etc. Même s’il est indispensable de se défendre, parfois de riposter, il ne faut pas s’oublier, il ne faut pas oublier de prendre soin de soi et de se préserver.

Dans cet article, vous retrouverez des conseils pour se préserver, pour lâcher prise, pour aller mieux.

Ces conseils sont à suivre ou pas, à suivre partiellement, à mixer bref on fait comme on veut sans se prendre la tête.

Se fixer des buts / des objectifs raisonnables : Avoir des objectifs, une feuille de route est/peut paraître indispensable pour certains. Cependant, parfois nos buts/nos objectifs sont dépassés/en incohérence avec notre vie et ils nous empêchent d’avancer. Nos buts sont peut-être mal évalués, pas adaptés et si on ne les atteint pas cela peut nous miner. Bien évidemment avoir des buts ce n’est pas mal ce qui est problématique c’est notre obsession à les atteindre. Le fait de se dire que si on n’atteint pas les buts, les objectifs fixés alors notre existence même, notre capacité à est remise en question ! Soyons exigeants mais ne soyons pas durs avec nous-même. Ce n’est pas parce que je n’ai pas réussi à rendre mes collègues « woke » concernant la situation des femmes noires en France par exemple que mon activisme doit être remis en cause.

Demandez-vous quels sont vos buts ? Pourquoi ?, Sont-ils en cohérence avec vous/votre vie ?, Sont—ils réalisables ?, Sont-ils à jour ? etc

Prenez du temps pour être seul e : Être entouré e, devoir interagir en permanence, devoir se contrôler en permanence, devoir être attentive aux injures, aux insultes raciales, etc. Tout cela peut peser lorsque l’on vit en groupe. Prenons du temps pour être seule au moins une fois dans la journée et pour ne penser à rien ! Pendant notre pause déj, pendant nos pauses. Offrons-nous ce luxe quotidiennement !

Demander de l’aide : En tant que femme noire, on nous répète souvent que l’on doit assurer partout, tout gérer seule et gérer bien ! Cette injonction qui nous suit parfois depuis petite (tu es une fille tu dois être organisée, plus instruite que les garçons, plus maligne, tu dois encaisser, etc) nous amène à penser que nous devons être forte, sans faille et invincible. La problématique se pose également au travail. Personne ne dira le contraire je pense, en tant que femme noire tu devras en faire deux fois plus pour décrocher un job. Cela nous conduit souvent à vouloir tout contrôler tout gérer ! Et bien non ! Comme nos collègues, nous pouvons nous aussi déléguer, laisser les autres faire, ne pas pallier aux manques des autres. C’est une chose que je constate souvent quand je suis amenée à collaborer avec des femmes et notamment des femmes noires elles sont toujours présentées comme des super-femmes qui assurent de A à Z au travail. Et bien non, notre capacité à, ne doit pas se limiter à ça. Demander de l’aide ne doit pas être vu comme une faiblesse. Demandons de l’aide si on en a besoin sans penser que cela nous diminuera. Cela nous permettra au contraire de lâcher prise !

Lâcher prise des émotions négatives : Quelle femme, quel homme noir e, évoluant dans une société majoritairement blanche n’a pas entendu un jour dans sa vie des propos racistes ? Au travail, dans les médias, dans les institutions publiques, etc. Quand on doit faire face à des propos discriminants sur son lieu de travail par exemple cela peut nous bloquer. En effet, face à des collègues que vous savez racistes vous pouvez être rempli de colère, de ressentiments, de haine. C’est normal mais en quoi cela vous aide à avancer. Lâcher prise de ces sentiments afin de vous consacrer à vos vrais combats. Lâcher prise de ces sentiments négatifs ne veut pas dire oublier, ou pardonner cela veut juste te dire que l’on va lâcher prise de ses émotions négatives, comprendre qu’elles ne font pas partie de notre être essentiel, que nous n’avons pas besoin de cela pour avancer, transformons-les en autre chose !

 

Lâcher prise des opinions des autres : On ne le répétera jamais assez, l’opinion des autres n’a de valeur que si vous y accordez une importance. Leurs opinions ne vous emprisonnent que si vous y donner de l’importance. Elles peuvent être plus handicapantes quand elles sont liées à de la discrimination par exemple mais elles ne doivent pas guider vos réactions. Lâcher prise des opinions des autres car elles vous obligent à être constamment en réaction. Posez-vous les bonnes questions : L’opinion de X à mon sujet est-elle importante pour moi ? Pourquoi cette opinion me blesse-t-elle ?, etc.

 

 Saffi

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.