La faiblesse d’esprit de ceux qui se prétendent journalistes est telle, que face à la formidable prestation de Mennel Ibtissem samedi dernier dans l’émission The Voice, ils ne trouvent rien à dire sur son talent et donc… cherchent des failles dans sa vie personnelle. Enfin, je devrais plutôt dire, « adaptent la réalité à leurs envies pour créer des preuves à des problèmes qu’ils sont les seuls à trouver. »

L’article commence comme suit – et je m’efforcerai, tout au long de ce plaidoyer de le décortiquer et de démonter les « arguments » qu’il énonce :

« Alors que des femmes iraniennes défient le pouvoir islamiste en ôtant leur voile en public, alors que des femmes kurdes, cheveux au vent, prennent les armes contre l’Etat islamique et désormais contre les forces turques dans la région d’Afrine (Syrie), la chanteuse d’origine syrienne Mennel Ibtissem a choisi d’apparaître, samedi soir sur TF1, les cheveux enturbannés. »

Alors que le principe de The voice est de choisir à l’aveugle les candidats sélectionnés, sur la seule base de leur talent, les « médias », jouant de leur « liberté d’expression » ne focalisent leurs articles que… sur le foulard de la candidate, allant à l’encontre du principe même de l’émission. Prenant la plume et les mêmes armes qu’eux, je jouis de ma liberté d’expression pour rendre à la candidate et aux musulmanes en général, cette parole qu’on leur ôte.

Il semblerait que la devise républicaine « liberté, égalité, fraternité » ne soit que décorative sur les établissements administratifs français et perdent de sa substance en pratique. Quel besoin de relier la jeune femme aux iraniennes ainsi qu’aux kurdes pour souligner le fait de porter un voile ? Si liberté il y a vraiment, elle est libre de porter ou de ne pas porter de foulard, n’en déplaise à certains. Concernant le pseudo principe de la laïcité, par pitié, épargnez-m’en les détails. Si la loi du 9 décembre 1905 sépare l’Eglise et l’Etat, il est regrettable d’observer dans la société française instruite à la sauce BFMTV que ce principe est malléable selon les cas. Dans la mesure où TF1, chaîne programmatrice de l’émission, est une entité privée, je vous prie de me montrer à quel moment le principe de laïcité n’est pas respecté. Pourquoi devoir souligner que les iraniennes et les kurdes ont les cheveux au vent, comme si, par la même occasion, on appuyait sur l’idée prétendue dépassée de se couvrir les cheveux ? Pourquoi, dans le pays qui se dit être des droits de l’homme mais bafoue les libertés de ses citoyens et citoyennes, nous prônons que la norme est la nudité capillaire ? Pourquoi, encore une fois, nous sommes encore dans ce principe hiérarchique et dominateur où les uns prétendent apprendre aux autres, comme s’ils savaient et que les autres, infantilisés, soient ignorants ?

 

« Dans le contexte aussi tendu que celui que connaît la France, il y a de la provocation de la part de Mennel Ibtissem à se présenter, faussement ingénue, sous un tel signe de ralliement à l’islam politique. D’autant qu’inciter la femme à se couvrir les cheveux souligne sa soumission dans la culture islamique. »

Pour ce qui est du climat tendu que connaît la France, qui le crée ? N’est-ce pas vous qui, avec ces raccourcis de la pensée, ne faites qu’augmenter la fracture avec les musulmans ? Ces dernières années, nombreux sont les articles et reportages qui ne font que créer des amalgames et stigmates sur l’Islam sans jamais prendre le temps de parler à des musulmans (Chelgoumi n’étant pas une référence ! ) Comment voulez-vous instaurer un climat de paix si vous passez votre temps à inventer des problèmes quand il n’y en a pas ? La jeune femme chante et vous lui trouvez des quelques appartenances islamistes, en lui mettant à dos le pays entier (cf. Le titre de votre article et la dénomination « La France » pour englober à votre cause tout le pays comme si vous déteniez une vérité) Par pitié, un peu de bon sens ! « Faussement ingénue » ?? Monsieur Rioufoul, connaissez-vous personnellement Mannel pour dire ou non si elle est ingénue ? N’est-ce pas le propre du jugement de valeurs ce type de propos ??

Vous parlez de soumission ?! Ne sortez pas les miettes de compréhension que vous avez de l’Islam pour tirer de telles conclusions. Oui, le voile est un signe de soumission et d’obéissance à Dieu, notre Créateur, Celui vers qui nous retournerons et rendrons des comptes. Belle est cette soumission. Ne la sortez pas de son contexte pour l’affilier à des supposés frères, maris ou pères.

« Le Coran est empli de préceptes qui infantilisent et dévalorisent la femme. Ainsi, par exemple, de la sourate 5, verset 6 (La table servie) qui, donnant des conseils de propreté, ne craint pas de douteux amalgames : “Si l’un de vous revient du lieu où il a fait ses besoins, ou si vous avez touché aux femmes et que vous ne trouvez pas d’eau, alors recourez à la terre pure, passez-en sur vos visages et sur vos mains”… »

J’ignorais que vous aviez des compétences en sciences du Coran pour oser affirmer une telle interprétation du Texte Sacré. C’est affligeant une telle lecture sans sciences… Étant étudiante en sciences islamiques, je peux vous décrypter ce verset et vous en donner une lecture juste. Il s’agit d’un enseignement sur la façon de faire ses ablutions, rituel obligatoire avant d’accomplir la prière. Le verset précise l’alternative à laquelle on peut recourir en cas d’absence d’eau… Et je vais vous surprendre car cela concerne autant les hommes que les femmes. Qu’est-ce qu’il y a d’infantilisant, M. Rioufou maintenant que vous avez une interprétation juste du verset ? De quels amalgames parlez-vous donc ? Allez-y, je suis toute ouïe. Étant donné le taux d’énormités concentrées dans vos quelques lignes, je suis prête à tout entendre et tout défendre. Pour ma part, l’amalgame, c’est vous qui le faites en reliant Mannel à Tariq Ramadan, essayant ainsi d’emboiter les pièces de puzzles différents.

« La banalisation du voile ou de ses dérivés est une manière parmi d’autres d’imposer en douceur un séparatisme de fait dans une société que les islamistes voudraient de plus en plus multiculturelle.»

Toujours l’exagération dénuée d’arguments… Mannel porte un turban et tout de suite vous parlez du « voile et de ses dérives ». Quel lien entre les deux si ce n’est l’extrapolation ? Encore une fois, je vous renvoie à la loi du 9 décembre 1905 qui n’interdit en rien à tous citoyens et citoyennes français sur le port d’un couvre-chef, car c’est définitivement ce qu’est le voile, pris d’un point de vue neutre et arbitraire – un couvre-chef. Toute signification religieuse avérée ou non n’est que le produit de ce que l’homme en dit. Sans cela, il a le même statut qu’un béret, une casquette, un képi ou autre chapeau.

« les islamistes veulent une société de plus en plus multiculturelle » : je suis navrée de vous apprendre que la France est multiculturelle, que vous l’acceptiez ou non. Forcément, si vous restez dans votre bourgade de Province ou sous huis clos dans votre demeure, vous n’apercevez qu’un côté de la France. Mais la réalité est que la France EST multiculturelle depuis très longtemps, quand bien même notre présence en tant qu’enfants d’immigrés gêne. Si vous espérez revenir à la Gaulle homogène d’Astérix, je peux vous donner l’adresse de librairies spécialisées en bande dessinée. Il y en a quelques unes dans la Capitale.

Pour ce qui est du raccourci avec Abdelslam, il résulte du même procédé d’amalgames alambiqués que vous avez utilisé plus haut. Le lien est tellement tiré par les cheveux qu’il ne mérite pas que je m’y attarde. Le manque de connexion entre vos « arguments » dénote de la faiblesse de votre article.

Pour finir, à vous ainsi qu’à tous ceux qui laminent la talentueuse Mannel sur la toile, votre attitude ne relève de rien de plus que de lynchage et harcèlement. Sachez que vos actes sont méprisables au plus haut degré. Je vous entends déjà brandir l’argument passe-partout de la liberté d’expression, expression qui a été dénaturée dernièrement.

À toutes fins utiles, ce rappel d’un principe de base appris dans l’école de la République, en classe d’éducation civique, en 6e : la liberté des uns commence là où s’arrête celle des autres. Pensez-vous respecter la liberté de culte et d’habillement des femmes musulmanes, en remettant toujours en question leur liberté de porter un foulard ?

Contributrice

Asiya Bathily
Tisha Ivana
Ecrivaine tout simplement

Inscrivez-vousgratuitement à notre Sweetletter !

Le meilleur de Reines Des Temps Modernes dans votre boîte mail !

Ton inscription a bien été prise en compte ! À très vite dans ta boîte mail !

Pin It on Pinterest

Chat with us
Chat with us
Questions, doubts, issues? We\'re here to help you!
Connecting...
None of our operators are available at the moment. Please, try again later.
Our operators are busy. Please try again later
Have you got question? Write to us!
:
:
This chat session has ended
X