Avec près de 60.000 abonnés sur sa chaîne Youtube, Sandra, plus connue sous le nom de Curlidole, fait partie de cette nouvelle génération de femmes qui  prennent le contrôle du récit de leur vie. 10 ans après le lancement de son premier blog, elle est aujourd’hui une chef d’entreprise épanouie et une auteure indépendante qui ne cesse de faire grandir et d’inspirer les femmes de sa communauté. On vous propose de découvrir l’une des plus résiliantes de nos QUEENSPIRATIONS.

RTM | Bonjour Sandra, peux-tu te présenter pour nos lectrices et  lecteurs ? 

Sandra | Bonjour, je m’appelle Sandra alias Curlidole sur les réseaux sociaux. Je suis une jeune femme de 27 ans, Guadeloupéenne vivant en Ile de France. Je suis entrepreuneure, youtubeuse, blogueuse et auteure, passionnée par les cheveux naturels. J’anime également des conférences autour du cheveu naturel lors d’événements dédiés aux cheveux crépus, frisés tels que la NHA ( Natural Hair Academy ) à Paris ou encore la Naturally Chic Hair School organisé par les Naturally Chic en Guadeloupe.

RTM | Comment est né le blog Curlidole ? Quelles étaient tes motivations en lançant ce blog ?

Sandra | www.curlidole.fr est la continuité de mon blog www.nappyattitude.fr créé en 2007. C’est l’année où j’ai découvert ma passion pour la coiffure et le cheveu naturel. J’avais 17 ans à l’époque. Je ne savais plus quoi faire avec mes cheveux. J’avais tout tester : défrisage, tissage, wave etc…J’ai donc décidé de voir à quoi ressemblerait mes cheveux naturels. J’ai commencé à faire mes petites recherches sur Internet, et j’ai très vite constaté à quel point il était difficile de trouver des informations sur l’entretien des cheveux capillaires non défrisés. J’ai donc décidé de créer mon blog pour partager ma propre aventure. Petit à petit, des jeunes femmes ont commencées à me suivre, nous avons commencé à échanger et le blog s’est développé.

Il y a 5 ans, suite à un piratage sur mon nom de domaine, j’ai perdu l’intégralité de mon blog. J’ai du tout recommencé sous le nom de “Curlidole”.

(Curlidole s’est l’association des mots “curl” et “idole”. “Curl” fait référence à la frisure et “idole”  au manque de représentation des poupées noires et des femmes noires en général . Je souhaite aux femmes d’être leur propre idole et modèle de beauté.

RTM | Est-ce ton activité  à temps plein aujourd’hui ? 

Sandra | Oui, je m’occupe de mon blog et de ma chaine Youtube à temps plein, mais c’est mon entreprise qui me fait vivre. Depuis pratiquement 2 ans, je gère une boutique en ligne de produits capillaires.

 

RTM | Tu as sorti ton premier livre qui s’intitule « Comprendre ses cheveux crépus et trouver sa routine capillaire ? ». Quelles étaient tes motivations ? 

Sandra | Je reçois des demandes de conseils tous les jours. Très vite, j’ai compris que mes lectrices n’avaient pas forcément la patience d’aller fouiller sur le blog pour retrouver une information sur un sujet précis. J’ai donc décidé de rassembler mes connaissances dans un ouvrage. Je l’ai imaginé tel un guide qui permettrait aussi aux hommes qu’aux femmes de se réconcilier avec leur cheveux. Je l’ai voulu simple et accessible à tous. Je veux rendre le cheveu naturel attractif. Je ne veux plus que l’on en ait peur !

Je livre à l’internationale pour justement offrir aux Curlidole du monde entier des informations qui leur éviteront de se ruiner en produits capillaires ou de se noyer dans le nuage d’informations que l’on retrouve parfois sur le internet.

RTM | Tu as aussi lancé ton e-shop Hairbeautyland. Comment passes t-on de blogueuse à chef d’entreprise ? 

Sandra | Je suis passionnée d’entreprenariat depuis l’âge de 12 ans ! Je rêve de création d’entreprise depuis toute jeune, donc bien avant mon activité de Youtubeuse je travaillais activement sur ce projet. J’ai attendu d’avoir la maturité et la confiance nécessaire pour me lancer, car cela demande beaucoup d’investissement financier, humain ainsi qu’une forte implication. Grâce à ma présence sur Youtube, j’ai pu  partager ce beau projet avec mes abonnées afin qu’elles puissent se reconnaître dans mon offre et y trouver leur bonheur.

J’aime apprendre, j’aime les études. J’ai toujours aimé la comptabilité, l’économie, le marketing …des matières qui aujourd’hui me permettent de ne pas avoir peur de la montagne de paperasse qu’engendre une entreprise et qui peut être effrayante.

RTM | Quelles sont les plus grosses difficultés que tu as dû affronter ? 

Sandra | Être une femme noire jeune et vouloir entreprendre, ce n’est clairement pas de tout repos ! Les banques ne nous font pas confiance sauf que sans moyen financier aucun projet n’est viable. J’ai donc du me battre pour rassembler les fonds nécessaires en passant par l’auto-financement afin de créer mon entreprise.

L’autre difficulté est d’endosser la casquette de manager : gérer les ressources humaines, savoir recruter les bons profils… C’est un véritable challenge, mais c’est un magnifique de pouvoir vivre cela. C’est un bonheur que Dieu m’offre avec cette entreprise. Je vois chaque difficulté comme un moyen de me perfectionner et d’enrichir mon expérience.

RTM | Qu’est-ce qui te motive à aller toujours plus loin ? 

Sandra | Dieu, tout simplement. Je n’ai pas eu un passé simple. Je n’ai pas toujours été une personne confiante, avec le sourire et emplit de “good vibes”. J’étais complexée, je portais mon passé à bout de bras et j’au aussi eu de gros problèmes de santé. Aujourd’hui je remercie le ciel de me permettre de vivre de ce qui me passionne et je me rappelle également de la Sandra que j’ai pu être plus jeune. La Sandra timide qui pensait ne pouvoir rien accomplir et qui passait son temps à rêver d’une jolie vie, d’une entreprise, à aider les autres… Aujourd’hui, je suis dans l’action, je ne suis plus spectatrice de ma vie. Quand je me démotive, je repense au passé, et je retrouve tout de suite le sourire. Et je n’oublie pas de dire “merci mon Dieu”.

RTM | Quels ont été tes modèles d’identification en grandissant et pourquoi ? 

Sandra |  Mon plus grand modèle, c’est mon oncle Fred. Issu d’une grande famille, il a toujours été ambitieux, poussé par l’envie de réussir sa vie,  de se former, d’aller à l’école pour construire son avenir. Il m’a donné envie de me battre.

J’ai grandi en banlieue dans le 93, dans une grande tour délabrée où rien ne me destinait à réussir dans quoi que ce soit. C’est également son cas. Et pourtant il a réussi à se former en suivant des cours du soir et il est aujourd’hui un grand ingénieur qui évolue dans de très grande société.

C’est lui qui m’a donné le goût des études, de l’entreprenariat. Il m’a toujours encouragé à me dépasser et à me donner les moyens d’avancer. Si personne ne vous dit que vous êtes capable, c’est difficile d’y croire quand on est jeune.

RTM | Quelles sont les difficultés que tu as pu rencontré en tant que femme noire ? 

Sandra |  J’ai rencontré beaucoup de discrimination raciale et ce depuis le collège. Nous étions 2 noires pendant ma scolarité et me le rappelait quasiment tous les jours. C’est à cette époque que  j’ai commencé à être complexée par mes cheveux et ma beauté.

Pendant mes études en ressources humaines, j’ai le souvenir de 3 entreprises avec lesquelles ça ne s’est pas bien passé. Dans l’une des entreprises, on ne voulait pas me faire parler aux clients parce qu’ils trouvaient que je n’étais pas présentable avec mon afro. Dans la seconde, le patron me faisait régulièrement des blagues racistes et dans la troisième, on me faisait travailler dans des conditions déplorables qui n’étaient pas similaires à celles de mes collègues blanches.

Je n’osais rien dire à l’époque, car j’étais jeune et surtout j’avais peur de perdre mon emploi qui m’offrait une stabilité et me permettait de payer mon loyer. Grâce à ma chaine Youtube, j’ai appris à avoir confiance en moi. Le fait de me voir à l’écran, de m’exposer devant des milliers de personnes, de voir mon reflet, ça m’a beaucoup aidé.

Je me suis aussi intéressée à l’histoire de ma communauté. Des connaissances enrichissantes qui me donnent aujourd’hui assez de force pour ne plus jamais laisser personne me traiter de la sorte. Lorsque j’ai quitté mon dernier emploi, j’ai décidé de démarrer mon activité. Quitte à travailler dur, autant que ce soit pour moi.

RTM | De plus en plus de femmes se lancent dans le blogging, quels conseils donnerais-tu aux novices ?

Sandra | Je leur conseille  de rester fidèle à ce qu’elles sont. Elles ne doivent pas se sentir obligées de reprendre des codes déjà établis. Aujourd’hui beaucoup de bloggueuses se ressemblent pour essayer de faire ce qui marche. Mais je pense que les abonnés recherchent avant tout l’authenticité, le vrai, la spontanéité ! Mais de ne surtout pas hésiter à foncer en restant elle-même, les lectrices/abonnés les suivront !

RTM | Qu’est-ce qui fait de Sandra une Reine Des Temps Modernes

Sandra | Je suis une Reine des Temps Modernes parce que je suis passée de jeune fille complexée, timide et renfermée, à Chef d’Entreprise confiante qui prend plaisir à aider d’autres femmes noires à prendre confiance en elles au plus tôt et à se sentir belle de la tête aux pieds. À travers ma chaîne Youtube, mon livre et hairbeautyland.fr je veux aider les afro-descendantes à accéder aux informations de manière ludique, à s’éclater avec leur cheveux et dire au monde à quel point leur texture est magnifique et mérite d’être sublimée et représentée. Battez-vous pour vos rêves, votre vie commencera quand vous réaliserez que vous en avez une.

Inscrivez-vousgratuitement à notre Sweetletter !

Le meilleur de Reines Des Temps Modernes dans votre boîte mail !

Ton inscription a bien été prise en compte ! À très vite dans ta boîte mail !

Pin It on Pinterest

Chat with us
Chat with us
Questions, doubts, issues? We\'re here to help you!
Connecting...
None of our operators are available at the moment. Please, try again later.
Our operators are busy. Please try again later
Have you got question? Write to us!
:
:
This chat session has ended
X