Il ne vous faudra pas plus de quelques secondes pour tomber sous le charme de la voix de notre QUEENSPIRATION du jour. Saïna Manotte, 25 ans, est une chanteuse et organiste hors paire. Son talent ne cesse d’ailleurs de séduire le grand public, à en croire les millions de vues comptabilisées sur sa chaine Facebook. Rencontre avec une femme de talent bien décidée à aller au bout de ses rêves.

 

 

RTM | Bonjour Saïna, peux-tu te présenter pour nos lectrices et lecteurs ? 

Saïna | Je m’appelle Saïna Manotte. J’ai 25 ans. Je suis guyanaise et chanteuse de profession.

J’ai grandi en Guyane, puis je me suis installée en région parisienne pour poursuivre des études supérieures. Après l’obtention d’un master de recherche en musicologie, j’ai enseigné pendant 3 ans comme professeur de musique. Aujourd’hui, je me consacre entièrement à mes projets musicaux.

RTM | Quels ont été tes premiers contacts avec la musique ?

Saïna | J’ai commencé la musique très jeune. Dès 4 ans, mes parents m’ont inscrit aux cours d’éveil musical. Puis j’ai poursuivi à l’école d’orgue de Guyane où j’ai étudié l’orgue, le chant et la direction de chœur. Parallèlement à cet apprentissage classique, je chantais régulièrement à la maison pour m’entraîner. Je reprenais souvent des titres modernes notamment les chansons d’Alicia Keys. Toutes ses chansons y passaient.

RTM | Il y a t-il d’autres domaines artistiques qui te passionnent ?

Saïna | J’ai étudié la danse classique et la danse contemporaine pendant de longues années. Il m’arrive encore souvent de danser dans mon salon :).

RTM | Tu as sorti un EP en 2015 « Mon océan de paix ». Peux-tu nous en parler ?

Saïna | Mon océan de paix est un E.P que j’ai sorti pour un public ciblé. C’est de la musique spirituelle. J’ai commencé la musique à l’église. Il m’a donc semblé naturel de me « révéler » avec de la musique sacrée. Je viens également de la culture classique et « mon océan de paix » est fortement imprégné de cette culture qui m’habite. Je n’ai pas fait de promotion autour de cet E.P car je n’avais pas d’objectifs particuliers pour ce projet. C’était un peu un cadeau, je l’ai fait pour faire plaisir.

 

 

RTM | La spiritualité et la chrétienté semblent occuper une place importante dans ta vie et dans ton art. Comment nourrissent-ils ta musique ?

Saïna | C’est une grande question. En fait, en ce moment, je suis en train de me questionner au sujet des religions, de l’histoire des religions, et de la foi. Je découvre aussi les religions ancestrales africaines, je m’intéresse à l’histoire du vaudou, et au rapport des peuples noirs avec le christianisme. En gros, je me pose plein de questions. J’ai été élevée comme chrétienne. Je crois en Dieu, mais je suis une personne assez critique. Alors je dirai qu’en ce moment, ce sont mes interrogations qui nourrissent mon art parce qu’elles me poussent à m’instruire et à m’ouvrir.

RTM | Tu as également été professeur de musique. Envisageais-tu d’autres options de carrière ?

Saïna | L’enseignement a toujours fait parti de moi et de mes projets. Je pense que je m’y remettrai d’ici quelques années. Mais je prends le temps aujourd’hui de me consacrer à ma musique. Je travaille actuellement sur mon prochain EP et peut-être même un album par la suite.

 

 

RTM | Quels sont tes instruments de prédilection ?

Saïna | Mon instrument de prédilection est l’orgue. Cependant, ce n’est pas un instrument facile à déplacer. C’est pourquoi je me suis rapidement tournée vers le piano. Je joue aussi un peu de flûte traversière. Mais je me sens vraiment à l’aise en piano/voix.

RTM | Beaucoup de tes morceaux sont en créole guyanais. Est-ce important pour toi de faire connaître la Guyane à travers ton art et de la promouvoir  ?

Saïna | C’est tout à fait ça. A travers ma musique, je fais connaître la Guyane. J’ai des « fans » dans beaucoup de pays, et par mes chansons, ils ont déjà un pied en Guyane (lol).

RTM | Avec ton époux, Maxime Manot, vous réalisez de magnifiques reprises sur Youtube. Qu’est-ce qui vous a motivé  ?

Saïna | Notre entourage. Nous nous sommes rendus compte que dès que nous chantions ensemble, il se passait quelque chose dans les yeux de ceux qui nous écoutaient. C’est ce qui nous a motivé à nous lancer.

 

Dis, quand reviendras-tu? – Saïna Manotte & Maxime Manot' (Cov…

Comme promis, voilà ma nouvelle vidéo avec mon mari Maxime Manot' ❤ Nous reprenons cette fois, le magnifique titre "Dis, quand reviendras-tu" de Barbara. Enjoy 😀

Publié par Saïna Manotte sur vendredi 15 septembre 2017

 

RTM | Comment choisissez-vous vos morceaux ?

Saïna | Au feeling. Si la musique me transporte et que le texte est beau et en accord avec ce que je défends, c’est parti.

RTM | S’il y avait une phrase qui résumerait ton état d’esprit au quotidien, quelle serait-elle ?

Saïna | « La vie c’est comme une bicyclette, il faut avancer pour ne pas perdre l’équilibre ». Albert Einstein

RTM | As-tu grandi avec des modèles ? Si oui, lesquels ?

Saïna | Ma maman et ma grand-mère. Elles se sont battues pour que leur descendance ait la meilleure éducation possible. Ma mère gérait mon planning hyper chargé (enfant curieuse oblige), parce que je faisais de la danse, de l’orgue, du théâtre et je me rendais à la bibliothèque le mercredi après midi…

RTM | Qu’est-ce qui fait de Saïna une Reine Des Temps Modernes ?

Saïna | Je suis une Reine Des Temps Modernes car je crois en moi, et en toutes les autres femmes autour de moi.

Inscrivez-vousgratuitement à notre Sweetletter !

Le meilleur de Reines Des Temps Modernes dans votre boîte mail !

Ton inscription a bien été prise en compte ! À très vite dans ta boîte mail !

Pin It on Pinterest

Chat with us
Chat with us
Questions, doubts, issues? We\'re here to help you!
Connecting...
None of our operators are available at the moment. Please, try again later.
Our operators are busy. Please try again later
Have you got question? Write to us!
:
:
This chat session has ended
X