Quoi de mieux qu’un peu de poésie. Nous vous faisons découvrir la poétesse syrienne Mariam Al Masri avec un de ses poèmes extrait de son ouvrage “Les âmes aux pieds nus”.

 

Les femmes comme moi

ignorent la parole

le mot leur reste en travers de la gorge

comme une arête

qu’elles préfèrent avaler.

Les femmes comme moi

ne savent que pleurer

à larmes rétives

Qui soudain

percent et s’écoulent

comme une veine coupée

Les femmes comme moi

endurent des coups

et n’osent pas les rendre

Elles tremblent de colère

réprimée

Lionnes en cage

Les femmes comme moi

rêvent …

de liberté…

Rejoins la communauté RTM !

Inscris-toi vite et reçois toutes les dernières actus de l'univers RTM, bons plans, événements, etc.

You have Successfully Subscribed!

Pin It on Pinterest

Chat with us
Chat with us
Questions, doubts, issues? We\'re here to help you!
Connecting...
None of our operators are available at the moment. Please, try again later.
Our operators are busy. Please try again later
Have you got question? Write to us!
:
:
This chat session has ended
X