Aujourd’hui nous vous faisons découvrir le collectif BERBERSQUAD ! Découvert via Instagram, nous avons tout de suite eu le coup de coeur pour ce magnifique duo. Nous les avons rencontré, et ils ont gentiment accepté de répondre à quelques unes de nos questions.

Wendie – Bonjour à tous les deux. Pouvez-vous vous présenter respectivement et nous raconter comment vous vous êtes rencontrés tous les deux ?  
Idir – Je m’appelle Idir. J’ai 22 ans. Je suis d’origine algérienne, réunionnaise et chinoise. Je suis mannequin sur Paris et je suis passionné de photographie, de mode, de stylisme et de  frippes (rires).
Notre rencontre s’est fait grâce à une connaissance qui nous a présenté mutuellement en photo en soulignant le fait qu’on se ressemblait. Dès que j’ai vu la photo de Simba, avec son volume de cheveux incroyable, elle m’a tout de suite attiré. J’avais envie de la connaître et nous nous sommes contacté via les réseaux sociaux.
J’ai tout de suite senti une aisance dans nos échanges virtuels. On se disait tout, avec bien sûr la pudeur de l’inconnu mais il y avait déjà cette complicité, ces rires.
Les mois ont passé, et l’envie de se voir dans le réel grandissait. Simba vivait encore à Bordeaux à l’époque, ce n’était pas évident de planifier une rencontre, mais on a finalement réussi à se voir en vrai en Novembre dernier. Nos ressentis se sont confirmés, la complicité régnait et on a pu approfondir notre relation, mieux s’apprivoiser et se connaître.
Simba – Bonjour 😉 Je m’appelle Ythemba. J’ai 23 ans. Je suis passionnée par la musique. Je chante. Je fais aussi de l’acting et du modelling.  Notre rencontre ?  Honnêtement, elle m’a toujours faite penser à ce que m’a dit ma mère : ” Ma fille, parfois tu rencontres des personnes qui peuvent t’apporter ou non quelque chose mais si tu sens qu’elles ne t’apportent rien, regarde de plus près et peut être qu’elles peuvent être sur ta route pour être entre  guillemets prétexte à une autre rencontre qui passera par eux. Pour faire court,  on pourrait dire que ce sont le réseau de nos contacts mutuels qui ont amenés à ce qu’on se rencontre. Mais comme je ne crois pas du tout au hasard et que je sais que Dieu fait bien les choses. Je suis persuadée que notre contact en commun, nous a rencontré indépendamment afin que Idir et moi nous nous rencontrions un jour. Pour moi c’est une évidence.
Donc pour la petite histoire lol … Idir et moi, nous connaissons une make up artist en commun avec laquelle nous avons déjà travaillée. Un jour elle m’a dit ” eh Ythemba tu devrais vraiment poser avec ce gars, il dégage quelque chose “. Le fait qu’elle ne m’ai pas dit “beau” “mannequin professionnel” etc. mais plutôt qu’elle ai dit ” qu’il dégageait quelque chose” m’a intriguée. Par la suite, je l’ai contacté et depuis ce jour, on n’a pas cessé de converser via facebook puis par telephone jusqu’au jour où nous nous sommes rencontrés sur Paris et on ne s’est plus lâchés depuis . LITTÉRALEMENT !
Wendie – Qu’est-ce qui vous a motivé à créer le duo BERBERSQUAD ? Qu’est-ce que les berbères pour ceux qui ne connaissent pas ? 
Idir – Simba et moi nous nous ressemblons beaucoup. Berbersquad a su nommer ce qui était déjà authentique et évident , notre duo, les motivations et ambitions communes qui nous traversaient. La passion commune de ce qui nous entoure et notre vision du monde nous a naturellement dirigé vers ce duo BERBERSQUAD.
Les berbères ou amazigh sont une minorité (……)
En créant ce duo, nous espérons représenter cette communauté berbère mais pas seulement. Les berbères sont dans le monde entier, nous avons probablement tous du sang berbère dans nos ancêtres, il y’a tellement de clivages ethniques et sociaux, nous avons ce désir de rassembler.
Aussi nous espérons tenir fièrement l’étendard de notre continent Africain! Et de pouvoir faire transparaître sa magie, sa puissance et sa beauté à travers l’universalité et le prisme incroyable de l’art .
Simba – Vous allez sourire mais Idir et moi on se côtoie depuis uniquement octobre 2016 et pourtant on à l’impression d’avoir évolué dans le même ventre à l’état embryonnaire lol. C’est mon jumeau. C’est moi au masculin. N’ayant que des soeurs, c’est le frère que j’ai rêvé d’avoir! . Il a exactement les mêmes attitudes et pensées sur de nombreuses choses, comme moi. On a le même caractère aussi mais par dessus tout, on a une origine commune qui Kabylie. Et comme si ce n’était pas assez, on vient du même village…… Après avoir passer tant de temps ensemble, il connait ma famille , je connais la sienne et où que l’on aille, on nous prend souvent pour des frères et soeurs ou pour un couple aussi, ahaha et on nous répète que nos deux faciès, ensemble, passe très bien à l’écran.
Etant tous les deux artistes, on a beaucoup observé le milieu de la mode et le constat est celui ci: en France, les mentalités changent mais les pas sont bien trop lents si l’on compare la France avec l’Angleterre ou les Etats Unis ou voir même l’Afrique. En ce qui concerne le mannequinat  par exemple, on sent toujours ce racisme sous jacent qui fait que l’on aura beaucoup mois de jobs que les personnes caucasiennes, on est parfois discriminés par nos cheveux. Pour faire bref, en France, l’originalité cause encore des sujets de discussion et être différent ou atypique, n’est pas perçu comme une qualité. Bien au contraire, on est vu comme des animaux de foire ou des personnes venues de nulle part mais sans grand intérêt pour le milieu de la mode. Apres, on ne veut pas cataloguer tous les intervenants du secteur de la mode qui n’ont heureusement pas tous  cette pensée rétrograde, mais bien souvent,  la France, et la nous parlons de la mode en général se cantonne dans des cases et stéréotypes bien définis. Dès que l’on sort des sentiers battus, c’est la fin.
Je me souviens avoir accompagnée Idir à un casting pour la fashion week et en sortant il m’a dit quelque chose qui m’a vraiment frappé. La personne a surement tout de suite vu qu’Idir était atypique et lui a demandé ses origines. Idir lui a répondu et la femme en question lui a rétorqué ” ah d’accord, j’adore l’idée …”. Nous ne sommes pas des idées mais des êtres humains et notre mixité fait notre force. Nous nous sentons riches de nos cultures diverses et c’est toutes nos aventures et anecdotes que nous nous sommes comptés à travers ces mois d’apprentissage qui nous a poussé à créer le duo BERBERSQUAD. Nous avons eu cet élan de représenter tous les berbers du monde entier, qu’ils soient maghrébins, noires, asiatique, peu importe car il y a des berber partout et les berber sont souvent métissés comme nous le sommes Idir et moi.

Idir & Simba – Berbère ou Amazigh signifie homme libre ou homme  noble. L’utilisation actuelle du verbe “Zegh” signifie la rebellion dans certains dialectes. A l’époque, le terme “barbare” utilisé par les anciens grecs servait à désigner les “berberes”, peuple qui ne partageaient pas leur civilisation ( langues, coutumes, traditions etc..).  Cela signifiait simplement  des “non grecs”.

Aujourd’hui, on retrouve les berberes au quatre coins de la planète. Ils sont partout mais la majeur partie des berbères vivent en Afrique du Nord, notemment en Libye, Algérie et Maroc. Mais aussi au Niger, Mali, Mauritanie, Tunisie, Burkina Faso, Egypte, en Europe etc.
Les berbères représentent de par leur histoire, une communauté très diversifiée. Les groupes liés de près et de loin avec eux dans l’histoire sont :
  • les Africains de l’Est
  • les Ibères, les Grecs, les Égyptiens
  • les Cananéens et sémitiques (les Yémenites)
  • les Nordiques.
  • Les Corses

Wendie – Pourquoi avoir choisi le format photo ? Qu’est-ce que vous souhaitiez transmettre à travers ces clichés ? 
Idir et Simba – Une image vaut mille mots comme on dit et avec l’essor des réseaux sociaux, une image peut facilement être partagée.Et puis nous sommes tous les deux pasionnés de mode et de photographie, l’image nous permet de nous exprimer facilement.
Ce que l’on veut transmettre ?
Cependant, nous savons que  l’image peut aussi montrer ses limites dans l’expression. Et on ne veut surtout pas se sentir limité. Si l’image sera toujours mis au premir plan, on a envie d’aller plus loin et de faire passer notre message à travers de la musique par exemple. On a envie de faire passer des messages, de changer les choses à notre niveau, même si ce n’est que d’un centimètre.
Si tu regardes bien notre sélection de photos, ce qui compte pour nous, ce n’est pas tant d’être beau ou de bien prendre la pose, on recherche toujours la photo qui conte une histoire ou dégage une émotion.
Wendie – On sent à travers les différentes photographies qu’il y a un véritable lien entre vous deux. Ne serait-ce que physiquement, la ressemblance est vraiment troublante. Vous jouez d’ailleurs beaucoup là dessus. Est-ce voulu ? 
Simba et Idir – Oui et non. Cette ressemblance physique est naturelle mais en effet nous l’accentuons parfois selon certains thèmes par le biais du maquillage, du stylisme et de l’attitude.
Wendie – On a aussi l’impression que vous brouillez la notion de genre à travers ces photographie. Pourquoi ce choix ? 
Simba et Ider – Le “no gender” et la manipulation du genre sont plus qu’actuels dans notre société. C’est donc un atout que nous valorisons et une carte à jouer mais cela ne nous défini pas.

Rejoins la communauté RTM !

Inscris-toi vite et reçois toutes les dernières actus de l'univers RTM, bons plans, événements, etc.

You have Successfully Subscribed!

Pin It on Pinterest

Chat with us
Chat with us
Questions, doubts, issues? We\'re here to help you!
Connecting...
None of our operators are available at the moment. Please, try again later.
Our operators are busy. Please try again later
Have you got question? Write to us!
:
:
This chat session has ended
X