Retour sur le Sisterhood III de The Woman Power

0
0

Il y a de ça presque un an, j’ai pris une décision dont j’étais loin d’estimer l’impact positif sur ma vie. Il y a de ça presque un an, un dimanche de février, je suis allée au premier Sisterhood, tenu par l’organisme The Woman Power, que j’avais découvert sur les réseaux sociaux. Intriguée par la plateforme, j’ai décidé de plonger, en n’ayant aucune attente particulière. Avec le recul, je constate que cette rencontre a marqué un point tournant dans mon parcours personnel et professionnel.  J’y ai fait la connaissance de femmes de tous les horizons avec des perspectives et des opinions diversifiées, et ô combien inspirantes. En ce bel après-midi de février, j’ai rencontré des femmes qui sont aujourd’hui devenues des amies, des sœurs, un réseau d’entraide et de soutien auquel je n’aurais jamais osé rêver auparavant.

Le 3 décembre dernier, j’assistais donc à la troisième édition de ce Sisterhood, qui s’est déroulé à l’Espace L, sur la rue Saint-Laurent à Montréal. La symbolique de cet endroit est également significative, car une femme que j’admire beaucoup, Yara El-Soueidi, a co-fondé cet espace de co-working à vocation féministe et engagée. C’est dans le décor épuré et vaporeux de ce magnifique espace qu’a eu lieu la discussion sous le thème WOMANBOSS.

Des échanges passionnés.
Crédit photo: Tyra Maria H-Trono

Une cinquantaine de femmes étaient rassemblées pour participer à l’événement, animé par Hanna Che, womanboss en chef, Marie-Ange Zibi, Niti Mueth et Soukayna. Les quatre femmes derrière The Woman Power, qui débordent d’énergie, de créativité et de vivacité d’esprit, se sont surpassées afin que chacune d’entre nous se sente spéciale et écoutée.

Niti, Hanna, Soukayna et Marie-Ange prenaient la pose.
Crédit photo: Josiane Ménard

C’est dans une ambiance de fête que nous avons partagé sur le fait d’être une femme sur le marché du travail. Nous avons parlé, bien sûr, de nos défis, mais ce qui m’a marqué, c’est le fait que la discussion était axée sur le positivisme et l’empowerment des femmes. Qui sont nos mentors, comment prendre soin de nous et de nos soeurs au quotidien, quelles sont les forces qui font de nous des WOMANBOSS ? Ces sujets ont été abordées avec finesse et intelligence.

Les animatrices sous l’œil attentif de la foule.
Crédit photo: Tyra Maria H-Trono

Je suis sortie de cet événement le cœur léger, motivée et prête à affronter les défis que 2018 m’apportera.

Pour plus d’informations sur The Woman Power et les autres projets d’Hanna Che, rendez-vous au neverwasaverage.com.

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.