Pourquoi je ne veux plus de plan Q !

8
86

Depuis peu mon rapport à mon corps a changé, c’est un peu étrange mais du haut de mes 26 ans, je ne conçois plus ces relations planQtistes si je puis m’exprimer ainsi !! Attention mesdames, ne vous sentez pas jugées, blâmées, critiquées; je parle bien de MON cas, de MON intimité.

Célibataire endurcie-a-la-recherche-de-mon-African-King, pendant longtemps j’ai alterné entre longue période d’abstinence, et longue période de Plan Q. Et bien entendu un partenaire par période !

Un plan Q à toujours été pour moi quelqu’un que je connaissais, quelqu’un que j’appréciais; car pour avoir accès à mon intimité il me fallait un minimum de “je te connais“.. sans avoir besoin du “j’envisage le futur avec toi“. C’était ma règle d’or !
Sans compter – bien entendu- sur ses qualités physiques ! Hum, un corps assez tonique, bien dessiné…même pour une grasse comme moi! Ps: le fait d’être grasse ne m’a au grand jamais incité à revoir mes critères à la baisse 😏#teamvismaviecommejelentends

Pour ma part, les soirées “planQtistes”, comprenez ici les soirées de Lovetans’ sans amour, commençaient toujours de la même façon : Un sms. Un “tu fais quoi plus tard ?”. Un “j’ai envie de toi”. Oui oui, le message qui veut tout dire sans rien dire. If you see what I mean. Le RDV est fixé, généralement chez moi, on frappe à la porte. Un “Ca va”; et BIM c’est parti.
Après quelques heures, le retour à la réalité est assez brutal, et se fait par un “Bisous” de courtoisie sur la joue. Oui oui ! Le Bisous sur la bouche est INTERDIT par le code pénal PlanQtiste sous peine d’être mis au placard !!!!! 1h plus tard, il est bien loin ce pseudo sentiment de complicité partagée; d’attention éphémères.

En bref c’est ce à quoi je ne veux plus être confrontée. Après des années de questionnement vers un “mieux être”, un “mieux moi”, je sens que je n’ai plus envie de ce type de relation; à vrai dire je n’ai plus d’énergie à consacrer à ce type de relation.

Je trouve que mon intimité est tellement précieuse, que je n’ai plus envie de la réserver à des personnes de type “tu me plais” mais “je n’envisage aucun futur avec toi”

Je me trouve tellement exceptionnelle, que j’éprouve le besoin de me protéger, me préserver des personnes qui n’en sont pas à la hauteur.

Mon petit chez moi est mon royaume, et je souhaite sélectionner les personnes qui y pénètrent; pour y préserver mon énergie.

Je veux que les mains qui me touchent soient sincèrement conscientes du don de moi que je leur offre.

Je veux que les baisers qui me parcourent le fassent sur un corps qui s’est retrouvé, s’est pardonné, s’aime suffisamment pour ne plus se brader.

Bien entendu tout n’est pas toujours aussi beau, fluide, sain, surtout quand on est célibataire, et que les gestes d’affection me font défauts. Ce n’est pas toujours simple d’être face à soi, face à son “Where’s my soulmate ?” de naviguer entre baisse de morale et “I am à mozer fxcking African Queen”.. Mais je suis contente d’avoir pris conscience que mon corps abrite mon âme & mon esprit, et ne souhaite qu’une chose c’est que je les chérisse.

Ode à mon corps, ce temple noir.

#lanmou

 

8 COMMENTS

  1. C’est beau de lire ce genre de témoignage. Souvent on se culpabilise de vouloir retrouver une vie où nous sommes la priorité quitte à avoir faim quelque temps… Je te souhaite de te choisir encore et encore !

  2. Merci beaucoup pour ton texte. Je n’arrête pas de le lire et le relire. Il m’inspire beaucoup. Il décrit tout ce qu’une femme doit être pour se faire respecter mais aussi pour apaiser son âme et son esprit. Franchement Merci.

  3. Tu es précieuse et je suis heureuse que tu le réalises. Même si ça fait mal, y’a des moments de grand doute où le passé toque à la porte. Mais Courage parce que tu es sur le bon chemin.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.