Ayo est une chanteuse allemande d’origine tzigane et nigériane, née le 14 septembre 1980 près de Cologne. Son nom de scène, “Ayo”, signifie “joie” en yoruba (une langue nigéro-congolaise).

Onze ans après « Down on My Knees », Ayo n’a rien perdu de son flow. Elle revient le 6 octobre 2017 avec un opus sobrement baptisé « AYO », prenant la suite de « Ticket to the World » (2013). Son 5ème album est annoncé comme plus personnel. Auteur-compositeur-interprète, cet album est le premier dans lequel la chanteuse a pu “être véritablement elle-même.” On y trouve 14 titres mixant reggae, pop, soul avec des influences afro et une once de hip-hop. Pendant ces quelques années de pause passées à Brooklyn à s’occuper de ses enfants, Ayo n’a jamais délaissé la musique et c’est dans son homestudio qu’elle a enregistré cet album grâce à son ordinateur ou même son téléphone portable.

Ayo a choisit de nous présenter son dernier album au Théâtre des Bouffes du Nord du mercredi 25 au samedi 28 octobre 2017, dans un lieu de légende où la patine des murs témoigne encore de la mémoire des moments d’exception dont cette salle a été l’endroit, Ayo a redoré le blason du Théâtre des Bouffes du Nord par sa voix rayonnante claire et limpide. Elle nous envoute d’entrée de jeu avec « I’m a Fool », premier single chargé d’émotion, puis « Paname » une lettre d’amour à la capitale française où Ayo a passé plus de 10 ans. Elle y chante son Paris à elle, où la banlieue en fait partie, riche d’une culture africaine accompagnée inéluctablement de sa guitare et une voix parfaitement maîtrisée qui régala son public. Inutile de rajouter que ses musiciens ont excellé, et tout particulièrement le batteur -percussionniste qui a réalisé une prestation absolument époustouflante.

En toute simplicité, Ayo nous a partagé sa joie d’être de nouveau maman, une maman comblée. Une courte confidence dans laquelle la chanteuse a laissé s’installer des rires, et quelques anecdotes comme pour signifier qu’il n’y a pas de mots pour décrire son bonheur.

 

Puis lors du rappel, elle interpréta les classiques comme l’inévitable « Down on my knees » avec un petit couplet en français, à la fin du concert. Un showtime vivant et plein de spontanéité.

Une artiste complète et brillante qui prend toute son ampleur à interpréter ses titres sur scène en leur donnant une chaleur et une profondeur. L’équipe RTM vous invite à découvrir le nouvel album d’Ayo « AYO » déjà dans les bacs

Contributrice

Angie ZeGooD
Angie ZeGooD
Danseuse à mes heures perdues Passionnée de musique, de nature joyeuse, je rêve de faire le tour du monde du haut de mes talons de 10 cm avec mon verre de vin à la main.

Inscrivez-vousgratuitement à notre Sweetletter !

Le meilleur de Reines Des Temps Modernes dans votre boîte mail !

Ton inscription a bien été prise en compte ! À très vite dans ta boîte mail !

Pin It on Pinterest

Chat with us
Chat with us
Questions, doubts, issues? We\'re here to help you!
Connecting...
None of our operators are available at the moment. Please, try again later.
Our operators are busy. Please try again later
Have you got question? Write to us!
:
:
This chat session has ended
X