La folie du monde

0
0

Dans la folie du monde

Il n’y a que des hommes et des poésies

Des proses posées à l’ombre des hérésies

Hermétique aux ondes jonchées de frénésies

Un passage de quelques secondes, un clin d’œil, une vie

S’agrippant, s’accrochant, amarré et cédant

Suivant le rythme du coeur comme un aimant

 

Dans la folie du monde

Il n’y a qu’espoir et soupirs

Au fond de mon œil est terré ton sourire

Une montée en flèche et finir par souffrir

Mon esprit vagabonde puis s’arrête sans prévenir

Un instant, une pirouette, réajustant sa mire

Dans la folie du monde il n’y a que poésies et des hommes pour les lire.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.