Comme une petite étoile

0
3

Tu t’es posé sur mon ciel, merveilleux et froid

Le vent a soufflé à travers mon mur, a pénétré l’oreille.

J’ai été subjugué par ton regard de fraise, doux et sucré, parfois acidulé

J’ai voulu y croqué, mais tu m’as mordu en premier

Tes lèvres étaient de braise, poulet, sauce pimenté

J’ai eu faim de toi plus d’une fois, envie d’y regoûter

Petit à petit je m’y suis laissé piéger

Boulimique , de tes phrases, j’ai presque cru

que je devais me soigner

que je devais me sauver

E.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.