Alors qu’ils rentraient de soirée, Starr Carter et son ami d’enfance, Khalil, se font arrêter par une voiture de police pour un feu arrière cassé. Ce qui ressemble, au début, à un contrôle routinier tourne au meurtre. Starr se retrouve seule, le sang de Khalil coulant à flot, une arme pointée sur elle par l’officier de police. The Hate U Give suit Starr après cet incident. Etant le seul témoin, la pression l’accable : sa voix est désormais la seule arme qui permettrait de rendre justice à Khalil. Ce drame fait également tomber la frontière qu’elle a imaginé entre les deux mondes qu’elle fréquente: d’un côté le lycée privée d’un quartier riche et de l’autre le quartier populaire où elle vit. Toute sa vie, elle a adapté son comportement et son vocabulaire au lieu où elle se trouvait. Elle sera forcée de choisir entre continuer à se taire pour n’offusquer personne ou se servir de sa voix pour dénoncer l’injustice dont elle a été témoin.

Dans son premier roman, Angie Thomas adopte les codes de la littérature « jeune adulte » (Young Adult Literature). De manière assez simple et en se servant de la voix de Starr comme narratrice, ce sont des sujets complexes qui sont abordés : le racisme, les violences policières, les raisons économiques et sociales qui poussent au crime et à la délinquance… Mais, tout aussi simplement, Angie Thomas revêt Garden Heights, le quartier où vit Starr, d’une complexité qui m’a fait penser à mon propre quartier, à un quartier qui existerait vraiment et dont la représentation n’a pas été conçue pour être exploitée.

Son livre devient un outil important d’activisme parce qu’il semble authentique. Il suscite la compassion en nous faisant explorer la conscience de Starr et son entourage. D’ailleurs, Angie Thomas le dit elle-même : « Je perçois les livres comme une forme d’activisme parce que très souvent, ils nous montrent un côté du monde que nous n’aurions pas forcément connu ».

Il figure au premier rang de la liste du New York Times Best Seller pour la littérature jeune adulte. L’adaptation du livre au cinéma est également en cours de préparation et il est prévu qu’Amandla Steinberg joue le rôle de Starr avec à ses côtés d’autres actrices comme Regina Hall, Issa Rae et le rappeur Common.

The Hate U Give n’est pas encore paru en France (Maisons de publications françaises, qu’attendez-vous exactement ?). Il faudra alors se contenter de la version originale en anglais. Alors, invoquez vos leçons d’anglais du lycée, faite appel au bilingue en vous et foncez le lire. C’est un livre captivant que vous ne poserez pas avant d’être arrivé à la dernière page.

Contributrice

Soundouce A.
Soundouce A.
Dans mon temps libre, j'aime faire semblant d'être photographe : http://instagr.am/sounicism 🙂

Inscrivez-vousgratuitement à notre Sweetletter !

Le meilleur de Reines Des Temps Modernes dans votre boîte mail !

Ton inscription a bien été prise en compte ! À très vite dans ta boîte mail !

Pin It on Pinterest

Chat with us
Chat with us
Questions, doubts, issues? We\'re here to help you!
Connecting...
None of our operators are available at the moment. Please, try again later.
Our operators are busy. Please try again later
Have you got question? Write to us!
:
:
This chat session has ended
X